ANNEXE 1

ANNEXE 1 :

La chirurgie « mini-invasive »  :

   


     La chirurgie « mini-invasive », derrière cette appellation se cache un procédé de plus en plus répandu dans les blocs opératoires.

      En effet, depuis une vingtaine d'années, la chirurgie mini-invasive (en anglais MIS: Minimaly Invasive Surgery) a connu un essor considérable.

     Elle contribue à l'amélioration des actes chirurgicaux.« Au lieu d’ouvrir le corps, trois petites incisions sont pratiquées à l’endroit de l’intervention chirurgicale ». Dans la première, le chirurgien introduit un endoscope, un instrument flexible composé de fibres optiques qui lui permet de visualiser l’intérieur du corps humain. Les deux autres constituent les points d’entrée de ses instruments.

     Elle permet en outre de limiter les traumatisme puisque par cette chirurgie il n’y a plus que des incisions de l’ordre du centimètre et donc la douleur ainsi que les complications postopératoires sont fortement diminuées.

     Les matériels disponibles pour ce type de chirurgie restent peu nombreux. En effet, nous n'avons recensé que deux robots: DA VINCI™ ( cf. annexe 3 ) de la société Intuitive Surgical et ZEUS™ ( cf. annexe 2 )de la société Computer Motion.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site